Pourquoi les candidats pirates Hors de France ont été bons

Maintenant que le premier tour des législatives s’est déroulé en métropole et que nous avons les résultats des candidats pirates, l’heure est à l’analyse. Malheureusement, seulement 23 candidats ont dépassés la barre fatidique des 1%, et par conséquent, le Parti Pirate ne bénéficira pas de financement public. C’est d’autant plus frustrant que tous les candidats pirates hors de France avaient dépassé ce seuil et nous promettaient un futur radieux !

Est ce que c’était prévisible ? En milieu de campagne, j’ai été interviwé par Ludovic Lamant, journaliste pour Mediapart, et il m’a posé une question que j’ai trouvé très bonne : « Est ce que vous pensez que les candidats du Parti Pirate hors de France vont faire un meilleur score qu’en métropole et pourquoi ? ». J’ai répondu oui (même si je n’étais pas fort convaincu par ma réponse) et il semblerait que les résultats m’aient donné raison. Tous les candidats hors de France ont atteint la barre des 1%, et sont, dans un classement par pourcentage, dans les 22 premiers. Je ne reviendrai pas le cas spécifique de Isabelle Robin qui se présentait dans une circonscription très favorable au Parti Pirate (Allemagne, Prague) qui ne peut pas être généralisé aux autres circonscriptions.

Je voudrais, par contre tout de suite nuancer ce résultat, en donnant certains chiffres pour ma circonscription : j’ai obtenu 312 sur 23 124 votes exprimés, ce qui fait 1,34% des votes, mais en terme de nombre d’inscrits (97 574 inscrits aux consulats), je ne fais que 0,3% ! Donc que ce soit en pourcentage d’inscrit ou même en nombre absolu de votes (la population de toutes les circonscriptions est plus ou moins similaire, au alentour de 150 000 français), je suis dans la moyenne basse !

Au final, la question se pose plutôt en « Dans une circonscription où l’abstention est très forte [76% !], qu’est ce qui a mobilisé les électeurs à voter pour le Parti Pirate ? ». Je ne vais que faire des supputations, puisqu’avec le faible nombre de voix, il est très difficile une analyse statistique. Je pense que je peux écarter mes participations aux trois débats publics auxquels je suis allé. On est plus ou moins d’accord entre candidats que les personnes présentes aux débats étaient plutôt des personnes déjà convaincu par un candidat et qui venaient confirmer leurs impressions, donc ça m’a probablement apporté de la sympathie, mais sans que ça se transforme en vote. À la marge, il est possible que les quelques discussions que j’ai eu tête à tête avec des personnes intéressés après les débats m’aient rapporté quelques voix.

Pour m’auto-citer de l’article de Médiapart (abonnés) : «Nous avons donc mené une campagne très ‘pirate’», raconte Martin-Gomez. «En un sens, c’est sans doute plus facile pour nous dans ce genre de circonscriptions.». Il est vrai qu’en dehors des grosses machines de guerre que seuls le PS et l’UMP savent mettre en place (surtout le PS pour le coup avec son porte-à-porte), faute de savoir très bien où se trouve les électeurs et comment les contacter, la campagne s’est pas mal déroulée sur Internet, soit un terrain favorable pour le Parti Pirate.

Deux élements majeurs de la campagne sur internet ont, d’après moi, le plus influencé le vote : le buzz sur le vote par internet et mon courriel de propagande envoyé sur les listes électorales consulaires. Pour le buzz, je ne peux que remercier, Cédric Delorme, mon mandataire financier et coordinateur des candidats hors de France, Xavier Gillard, et David Dufresne qui ont juste fait une équipe média/presse/buzz terrible qui vous déplace des montagnes. Les médias français ont été assez mauvais sur leur couverture des législatives hors de France, et leur faible couverture a surtout porté sur les déboires du vote par internet en mettant en avant les critiques du Parti Pirate, ce qui nous a été bénéfique. Concernant mon courriel de propagande, je pense que ça été ma petite touche locale qui a bien fonctionné (je prends comme référence Romain Devouassoux, candidat dans la 6ème circonscription (Suisse, Liechtenstein) qui n’en a pas envoyé et qui, à participation quasiment identique, a fait 60 voix de moins que moi). En plus d’utiliser l’un des seuls moyens pour se faire connaître, le caractère informatif et ouvert du contenu a été fortement apprécié (j’en ai eu des retours durant toute la campagne) et, qui de plus est, m’a permis d’entamer débats et discussions avec des électeurs curieux.

J’ai encore un certain nombre de billet à écrire en particulier sur des positions que j’ai développé durant la campagne, le récit de certains évenements et surtout sur mes chères listes électorales consulaires.

Advertisements

2 réflexions sur “Pourquoi les candidats pirates Hors de France ont été bons

  1. à mon avis il est difficile de comparer l’impact des differentes campagnes:

    ce qui m’a été négatif:
    – pas de mail
    – pas d’interview
    – pas de meeting
    – des photos ou j’ai l’air stupide
    – 21 candidats
    – j’étais un peu parachuté et je me trouvais a 800 km a l’est de la suisse
    – des problèmes administratifs de bulletins prioritaires a la campagne en elle même.

    ce qui m’a été positif
    – pas de mail
    – un parti pirate suisse déjà bien ancré.
    – une assez bonne propagande sur le net (je confirme pour xav et ced)
    – une position n°1 dans la liste des candidats
    – une circulaire et des articles qui ont été appréciés.
    – je me sens en suisse comme chez moi et je comprends plutot bien les problematiques des expats en suisse car mes amis m’en parlent regulierement a titre perso 🙂

    apres coup, je me rends compte qu’une presence reguliere au cours de divers evenements dans l’annee est bien plus importante que tout 🙂
    la force principale reste l’humain donc le reseau 🙂

  2. Pingback: Retours sur la campagne pirate pour les législatives 2012 » Politique du Netz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s